lilia oufella

mercredi, 26 juillet 2017 15:17

L'Expression du 25/07/2017

L’insuline de SAIDAL arrive en 2018

mercredi, 26 juillet 2017 15:15

Le Soir d'Algérie du 25/07/2017

L’insuline fabriquée à Constantine sera commercialisée au début 2018

mercredi, 26 juillet 2017 15:06

Liberté du 25/07/2017

SAIDAL reprend le plein régime

mercredi, 26 juillet 2017 14:58

El Watan du 25/07/2017

Entrée en activité de 5 usines de production d’ici la fin de l’année

mercredi, 26 juillet 2017 14:54

El Watan du 25/07/2017

Projet de fabrication d’insuline Par SAIDAL et NovoNordisk

dimanche, 23 juillet 2017 15:47

El Mihwar 23/07/2017

Saidal..icône de la production nationale de médicaments

Lors de la survenue d'un accident vasculaire cérébral (AVC), certains dommages du cerveau peuvent être limités grâce à un réseau de vaisseaux collatéraux, permettant de réorienter le flux sanguin lorsque les artères rétrécissent. Toutefois, ces vaisseaux diminuent à mesure que le cerveau vieillit.


Selon une nouvelle étude, commencer l’exercice physique, vers la quarantaine, peut vous protéger contre un accident vasculaire cérébral.


Des chercheurs, dont les résultats ont été présentés à l'American Heart Association de l'International Stroke Conference, ont constaté que l'exercice physique empêchait cette baisse de vaisseaux collatéraux. Selon eux, la gravité des dommages au cerveau après un AVC et l'efficacité des traitements de récupération dépendent de l'étendue de la circulation collatérale.


L'étude des chercheurs américains a montré qu'un simple changement de mode de vie pourrait améliorer la santé des personnes à risque d'AVC, sans la nécessité de médicaments. Les résultats suggèrent que l'exercice régulier, commencé vers la quarantaine, peut protéger la circulation collatérale et diminuer la gravité des accidents vasculaires cérébraux plus tard dans la vie.


Source


James E. Faber Ph.D., Wojciech J. Rzechorzek, M.D.Regular aerobic exercise beginning in middle age may lessen severity of stroke in old age. American Heart Association. February 24, 2017.

People with a predisposed genetic risk for heart disease can lower the incidence by up to one-half if they maintain a healthy lifestyle, according to a new analysis of data recently published by the New England Journal of Medicine.

 

 

According to the study’s authors, genetic and lifestyle factors are key drivers of coronary artery disease, but a healthy lifestyle can reduce rates of cardiovascular events.

 

 

Across four studies involving 55,000 participants, genetic and lifestyle factors were independently associated with susceptibility to coronary artery disease. Among participants at high genetic risk, a favorable lifestyle was associated with a nearly 50% lower relative risk of coronary artery disease than was an unfavorable lifestyle.

 

 

A healthy lifestyle as defined in the study is not smoking, avoiding obesity, getting regular physical activity and eating a healthy diet of mostly fruits, nuts, vegetables, whole grains, fish and dairy products and little processed meats, sugar-sweetened beverages and trans fats.

 

 

Source

 


KheraAV, Emdin CA, Drake I, et al. Genetic Risk, Adherence to a Healthy Lifestyle, and Coronary Disease. New England Journal of Medicine. 2016.

jeudi, 18 mai 2017 10:01

Le Jour d'Algérie du 17/05/2017

L’Algérie en « pole position » pour conquérir le marché africain

jeudi, 18 mai 2017 09:57

La Tribune du 17/05/2017

Le P-DG du Groupe pharmaceutique SAIDAL, Yacine Tounsi : "Plusieurs projets d’usines en Afrique en maturation"