19/02/2011--Informations du Groupe SAIDAL concernantle produit RHUMAFED Comprimé

La campagne menée ces derniers jours contre le Groupe SAIDAL, incriminant un de ses produits phares, en l'occurrence le RHUMAFED comprimé (antigrippal) est loin d’être innocente, si l’on en juge par son intensité et l’importance des moyens mis en œuvre. Sa parfaite orchestration dénote d’un professionnalisme et d’un art consommé dans la manipulation qui explique la facilité avec laquelle de nombreux citoyens ont été abusés et ont été à leur insu instrumentalisés pour participer activement au moyen de SMS et de mails à cette tentative de déstabilisation du Groupe SAIDAL.

En s’appuyant sur une anomalie sans risque pour le consommateur et portée en toute transparence à la connaissance des autorités compétentes le 20 janvier dernier, les initiateurs de cette campagne ont volontairement tenté d’accréditer la thèse suivant laquelle, il y aurait danger, voire même que des morts auraient été enregistrées.

Cette anomalie constatée par nos soins, ne concerne que 500 boites sur le lot n° 1714 (10 000 boites) du produit RHUMAFED et porte sur l’utilisation d’une feuille d’aluminium sur laquelle est imprimé « CARDITAL » au lieu de « RHUMAFED », autrement dit, tous les autres composants du produit à savoir l'étui, la vignette, la notice, le comprimé et son principe actif, concernent bien le produit RHUMAFED.

Ainsi le patient ayant acheté du RHUMAFED a bien consommé du RHUMAFED et non un autre produit. L’anomalie constatée ne porte donc, aucun danger sur la santé du patient.

Il faut préciser par ailleurs que, conformément à la réglementation pharmaceutique Algérienne en vigueur, nous avons procédé au rappel du lot qui avait été livré en totalité au seul Centre de Distribution de Batna et informé les autorités compétentes (MSPRH).

La violence de la campagne menée contre SAIDAL aura permis de mettre à nu les desseins des Groupes d’intérêt que le Plan de Développement en cours de réalisation dérange, comme elle accroît notre détermination pour accélérer la réalisation des objectifs tracés pour le quinquennat en cours.

Le Groupe SAIDAL a décidé de porter cette affaire devant les juridictions compétentes en se fondant sur trois faits majeurs :

- Les accusations infondées et graves sur les prétendus dangers que pourrait engendrer la consommation de ce produit,
- L’intention délibérée de nuire au Groupe SAIDAL et de ternir son image,
- La présence active de représentants dûment identifiés de certains laboratoires concurrents.